WARRIOR DESTINY•
Bienvenue sur notre forum ★


Nous espérons que tu te sentiras bien ici. =)




LE STAFF ♛


♦ Viens un temps où tout s'estompes dans l'obscurité, où les règles sont brisées, et la seule chance de vaincre n'existe presque plus. ♦
 
AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 « Une place pour les rêves, mais les rêves à leur place. » LIBRE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Croix du Sud.
Admin Laëlix.
Guerrière •• Clan de l'Ombre
Admin Laëlix.Guerrière •• Clan de l'Ombre
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/01/2012
Âge : 20

Feuille du Chat
Autre compte:
Âge : 48 lunes.
Description morale et physique:

MessageSujet: « Une place pour les rêves, mais les rêves à leur place. » LIBRE.   Sam 17 Nov 2012 - 17:21


« C'est toujours ce qui éclaire
Qui demeure dans l'ombre. »

__________________________________________
« Une place pour les rêves, mais les rêves à leur place. »

Rêve. Aventure fougueuse qui nous amène au bonheur. Rêve. Cette magie de pouvoir vivre ce que l’on aime, ce que l’on veut on plus profond de soi, ce dont on rêve … Croix du Sud dormait à poings fermés, et le souffle qui émanait de son museau créait un petit nuage de buée qui s’échappait gracieusement dans l’air. Malgré le temps qui se réchauffait, les matinées étaient encore fraîches. Son souffle lent faisait gonfler son corps dans un rythme régulier. Elle était apaisée. C’était dur de croire qu’il fallait attendre qu’elle dorme pour être calme … La jeune chatte aimait critiquer les autres, donner des ordres, mais qu’elle était belle quand elle dormait ! Elle semblait inoffensive, douce. Son corps était bien là, mais son esprit, lui était très loin. Loin dans un pays imaginaire, un pays où tout est merveilleux, où rien n’arrête personne, et encore moins Croix du Sud. Elle était dans une plaine verdoyante, sous un soleil chaud. Au sommeil d’un arbre, elle guettait un écureuil occupé à nettoyer son poil pour le printemps qui arrivait à grands pas. La petite bête, de ses gestes agiles, lissait son pelage roux. Croix du Sud ouvrait grand les yeux, presque émerveillée. Mais pourtant, rien n’était plus banal qu’un écureuil dans un arbre, et elle reprit aussitôt son sérieux.

Mais quelque chose l’empêchait d’avancer, de bondir. Elle semblait retenue par une force invisible, la poussant à admirer ce petit rongeur sous ce doux soleil. Fallait- il croire qu’elle devrait se priver d’un repas à cause d’un esprit qui l’empêcher d’avancer ? Croix du Sud soupira. Elle n’était rien face au pouvoir des étoiles, et elle savait que ce si beau paysage, cet endroit magique, ne faisait partie que de ses rêves. Elle réprima un frisson de regret. Si son Clan avait été plus fort autrefois, aujourd’hui, elle vivrait peut - être dans des terres plus belles que celle que son Clan habitait actuellement. Elle contempla le ciel bleu, et ferma les yeux quand le vent vint souffler délicatement sur son corps fin. Apaisée. Elle était apaisée, et ne se souciait à présent plus de rien. Elle profitait de ce moment parmi les cieux pour ne penser plus à rien. Qu’elle aimait quand elle rêvait comme ceci, qu’elle aimait simplement rêver …

Une bourrasque de vent faillit la faire basculer, mais elle planta ses griffes de justesse sur la branche où elle se trouvait. Puis une deuxième rafale la frappa, si forte que Croix du Sud ne pu se retenir d’avantage. Elle tomba, elle allait se faire mal. Elle était bloquée, elle ne pouvait plus se retourner. Dans cette position, elle allait se briser les os, elle allait … mourir ? Mais pourquoi ce rêve ? ! Elle … non, elle ne voulait pas rêver d’une telle chute, et elle était énervée. Les étoiles ne devaient pas lui faire ceci, jamais. Mais elle ne tomba pas réellement. Au moment d’atteindre le sol, Croix du Sud se réveilla d’un grand bond dans la tanière des guerriers. Elle haletait, et ses poils étaient hérissés. Ses yeux jetaient des éclairs autour d’elle, et il lui fallu quelques minutes avant qu’elle se calme. Autour d’elle, les chats dormaient encore. Il faisait froid, et l’air si bon de son rêve avait laissé place au vent glacé de cet automne. Elle frissonna en s’asseyant, pendant que ses yeux azurs scrutaient l’extérieur. Le soleil peinait à se lever, et le brouillard était partout. Elle se fit une petite toilette, avant de sortir de la tanière. Ses poils se gonflèrent quand le froid la recouvrit toute entière. Alors pour se réchauffer, elle se mit à courir aussi vite qu’elle le pu. Elle sortit du Camp, et laissa ses pattes filer tout droit. Le vent qui fouettait ses yeux la faisait pleurer, mais elle les garda bien ouverts. Très vite, elle se retrouva dans les terres libres, et une petite ferme se dessinait à l’horizon. Sûre d’y trouver du gibier dodu, la guerrière de l’Ombre s’y rendit à petits pas. La porte du bâtiment gisait en lambeaux de bois sur le sol, et l’intérieur de la ferme était vide. Seuls de vielles bottes de foin étaient restées abandonnées, et entreposées là depuis de très nombreuses années. La chatte gris perle entra, escalada quelques bottes de foin, et se mit à chasser. Perchée là – haut, elle n’entendit pas les pas d’un autre félin. Concentrée sur sa chasse, elle traquait la souris dans les brindilles d’herbe sèche. Il ne lui fallu pas longtemps pour avoir attrapé une énorme souris, comme on ne trouvait jamais sur le territoire de son Clan. Elle se dressa, la proie entre les dents, et s’apprêta à la déguster, quand un fumet ennemi lui parvint. Elle dressa la tête et les oreilles, restant immobile. Bientôt agacée de ne voir personne, elle miaula sèchement :

« Montre toi, félin. »

Les oreilles plaquées vers l’arrière, Croix du Sud n’était pas en posture très accueillante, et elle attendit sans manger que l’inconnu daigne se montrer.

__________________________________________

Désolée, c'est tout pourri tout moche, sans intro, sans rien. C'est un rp qui date d'un ans que je viens juste de terminer, donc c'est .. Merdique quoi. D8 Désolée. i.i Mais c'était juste histoire de faire un rp, et promis je fais mieux la prochaine fois. (x

════════════════════════════════════════════════════════



Autre compte : Étoile du Merle.
Revenir en haut Aller en bas
http://horsesouls.forumgratuit.org/
Plume Enflammée
Plumy
avatar

Messages : 404
Date d'inscription : 26/12/2011
Âge : 23

Feuille du Chat
Autre compte: //
Âge : 41 lunes
Description morale et physique:

MessageSujet: Re: « Une place pour les rêves, mais les rêves à leur place. » LIBRE.   Dim 18 Nov 2012 - 11:16



Croix du Sud, Plume Enflammée


« Fais de tes rêves une réalité. »


Une place pour les rêves, mais les rêves à leur place.


Quand le soleil venait de se lever vers l'est, La jeune guerrière, ou plutôt lieutenante se leva, ses yeux bruns-orangés grands ouverts. Les guerriers dormaient à point fermé et c'était une des seules à s'être réveillée ce matin-là.
L'activité au camp était plutôt calme, pas grand monde. Quelques apprentis et guerriers mais rien de bien méchant. Les nuages laissaient passer les doux rayons du soleil mais c'était surtout le froid qui persisté en cet saison automnale. Il fallait absolument faire le plein de proies pour arriver à survivre cet hiver. Le vent sentait l'hiver et la saison froide. Ce n'était pas bon. C'était signe de maladie et de mort. Mais il ne fallait pas se projeter directement dans l'avenir. C'était le moment de penser à ce qu'il fallait faire aujourd'hui. Que faire ? Attendre que les autres se réveillent ? Ah ça non ! Crotte de souris, la jeune chatte voulait de l'air, sortir du camp pour courir le plus loin possible. Le plus loin de toute ce froid, le plus loin de ces terres si fragiles à l'idée du passage à l'hiver. Ses pattes courraient seules. La chatte perdait le contrôle entier de son corps et ne pouvait pas empêcher ses pattes d'être en mouvement irrégulier. Parfois elles s'arrêtèrent et parfois elle continuèrent à courir encore et encore. Mais ou bien aller cette jeune lieutenante alors qu'elle devait protéger le clan et qu'on avait besoin d'elle surtout. Les terres libres lui apparurent comme la frontière avec un autre clan. Bizarre ? Non juste qu'elle reconnaissait l'endroit, quand elle était jeune, c'était ici qu'elle était venue.
Après encore quelques queues de renards, Plume Enflammée arriva devant une sorte de maisonnette, une ferme je dirais, toute en bois. C'était jolie vu de l'extérieur mais à l'intérieur, c'était différent. La porte était en lambeaux et la poussière faisait peur à voir. Elle recouvrait pratiquement tout les escaliers qui se dessinaient vers l'entrée principale et sur des bottes qu'elle venait d'observer juste au seuil de cette entrée gigantesque.

L'intérieur était minable. Oui c'était le bon mot. Cette maison abandonnée portait bien son nom et peu de chats s'y était aventurés d'après ce qu'elle constata. Cependant, elle sentit une odeur bien différente que l'ancien et les souris qui s'aventuré de ça et de là. Une odeur caractéristique du clan de l'Ombre. Déjà qu'elle n'aimais pas du tout ce clan. Son poil s'hérissa de toute son échine et elle regarda son adversaire de loin. C'était une chatte. Comme elle était de dos, elle ne pouvait pas voir ses yeux ni même ce qu'elle portait en soi. Elle ne pouvait donc pas la décrire officiellement.
Quand la jeune lieutenante vit la tête de son ennemie se dresser et ses oreilles se plaquer en arrière, elle s'immobilisa pour attendre qu'elle se retourne. Mais c'est en prononçant juste quelques mots qu'elle sursauta.


« Montre toi, félin. »

Quelle politesse ! Voilà un bien drôle de langage. Plume Enflammée n'était pas du genre à être de mauvaise humeur face à son ennemie. Mais puisqu'elle veut partir sur ces bases...
La jeune lieutenante se leva et vint se placer de tel sorte que la jeune guerrière du clan de l'Ombre puisse la voir. Plume Enflammée ne put qu'observer la puissance de ses yeux bleus azur l'a fixé comme si c'était une proie à manger. N'avait-elle pas déjà une proie à déguster ?


« Bonjour. Je crois que nous nous connaissons pas. Plume Enflammée, du clan du Tonnerre. Et vous ? »

Par politesse, le vouvoiement était la meilleure solution. Mais si c'était trop tendu, le tutoiement sera plus familier mais plus adapté dans cette situation future. La souris étaient recouvertes de sang et gisait sur le sol tel une charogne du clan de l'Ombre. Pourquoi cela ne l'étonnait pas ? Son regard dur n'intimidait pas du tout la jeune lieutenante ni la manière dont elle a fait preuve pour deviner une présence féline derrière elle. Pour l'instant, Plume Enflammée était calme mais son coeur, lui, faisait des bonds grands et réguliers comme pour savoir si oui ou non une attaque était nécessaire. Va savoir, seul le clan des Etoiles peut savoir ce qui peut bien se passer ici même.

Thème par Maguitte2008


════════════════════════════════════════════════════════


Merci ! ♥️

Merci pour la signa Dummy:
 



Autre compte: Vague Étoilée
Revenir en haut Aller en bas
Croix du Sud.
Admin Laëlix.
Guerrière •• Clan de l'Ombre
Admin Laëlix.Guerrière •• Clan de l'Ombre
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/01/2012
Âge : 20

Feuille du Chat
Autre compte:
Âge : 48 lunes.
Description morale et physique:

MessageSujet: Re: « Une place pour les rêves, mais les rêves à leur place. » LIBRE.   Ven 23 Nov 2012 - 18:39


« Avec le temps,
On ne vit plus que des sentiments mitigés :
Plus rien n’est plein,
Ni les bonheurs ni les malheurs ;
Toute chose à son ombre,
Qui s’allonge et où l’on pourra se reposer. »

__________________________________________
« On ne jette pas le coffre au feu parce que la clef est perdue. »

Quand l’on est perdu, égaré, apeuré, que peut – on pour reprendre goût à tout ? Comment peut – on revoir le monde en se disant « Je suis heureuse. Heureuse qu’on m’ait permis de vivre. » ? Comment doit – on faire, pour que tout redevienne comme avant ? Lorsque l’on était enfant, que la vie semblait si simple, et si belle. Alors que faire ? L’on se cache, derrière une barrière que l’on construit devant soi, petit à petit. Et cette barrière grandit, se solidifie, pour qu’un jour, elle devienne un mur si épais, que l’on ne pourrait jamais le briser. Puis l’on change. Le temps passe comme le vent qui souffle, et il nous forge tant. Parfois, on change comme on aurait jamais du changer. On devient ce qu’on ne devait pas devenir, et le passé nous transforme, tout comme le futur le fait aussi. Ce besoin de s’égarer, de ne plus voir personne, pour alors re songer à comment l’on était, avant. Avant que tout se passe, que le présent nous écrase comme une pierre qui tomberait du haut d’une falaise. Et c’est un peu ça, la douleur. Une chute interminable, dont on ne voit le bout qu’une fois qu’on l’a touché. Une fois que l’on s’est écrasé au sol, et que la seule chose qui reste à faire, c’est de se relever. Après s’être brisé les os, il ne reste qu’à guérir. Alors soit l’on meurt, soit on lutte pour retrouver la force d’antan, celle qui nous rendait heureux, qui nous tenait en vie. C’est si difficile, que nombreux sont ceux qui retombent en route, ceux qui faiblissent et qui finalement s’abandonnent au désespoir. Ceux là sont faibles. Mais toi, toi tu ne l’est pas. Tu as la force de l’océan, le courage de l’ombre, alors tu te relèveras. Comme un spectre dans la nuit, tu marcheras comme une ombre furtive, espérant un jour retrouver cette vie d’avant. Ce sentiment d’être heureuse. Cachée, tu espèreras que personne ne remarque ce stratagème qui te tient encore en vie. Y arriveras – tu ? Les étoiles, le savent. Mais garde espoir, sois forte comme toujours tu te dois de l’être. Et ainsi, tu trouveras ce que tu cherche. Tu pourras grimper, escalader d’un bond cette si haute falaise d’où tu es tombée. Et alors, tu seras reine. Reine de ton destin, maître de ton espoir accompli.

Croix du Sud sentit le foin lui picoter le museau, et ses oreilles se plaquèrent en arrière lentement. Perdue dans l’immensité de ses pensées, elle fixait le vide, les yeux écarquillés. Personne ne la connaissait vraiment, et sans doute que personne ne la connaîtrait jamais. C’était comme si son visage et son esprit s’étaient voilés d’un masque indétrônable. Un masque noir, qui recouvrait son regard d’indifférence et de nonchalance. Une chatte au pelage roux entra dans la grange, et la guerrière de l’Ombre la dévisagea quelques instants. Son poil était luisant, et elle semblait bien nourrie. Le Clan du Tonnerre s’était visiblement bien remis de l’épidémie de mal vert et de la famine, contrairement au Clan de l’Ombre. Croix du Sud était si maigre que ses côtes étaient visibles, tout le long de son corps. Elle avait une allure squelettique, et tout ce qui lui restait, c’étaient ses muscles puissants. Alors elle fronça les sourcils, prête à faire comprendre à cette chatte que même dans leurs états si paradoxaux, le Clan de l’Ombre restait fort. Ce n’était pas exactement vrai, mais Croix du Sud tenait à l’image de son Clan, et elle avait une fierté et une certaine estime à garder bien en place. Elle se leva, tête haute, et descendit pour se mettre à la hauteur de la chatte rousse, et elle reconnu sans mal la Lieutenante du Tonnerre, Plume Enflammée. Elle haussa un sourcil, étonnée de croiser une personne de si haut rang dans ce lieu si .. Piteux. La lieutenante prit alors la parole, et Croix du Sud constata une politesse qu’elle-même n’aurait jamais employée.

« Bonjour. Je crois que nous nous connaissons pas. Plume Enflammée, du clan du Tonnerre. Et vous ? »

La belle guerrière grise voulu sourire, amusée qu’on la vouvoie, mais elle se retint, gardant son aspect froid et indéchiffrable. Ses yeux bleus perçants admiraient avec un peu de colère la beauté de son interlocutrice, et voulu un instant lui arracher tous les poils, brisée à l’idée que son Clan puisse mourir de faim pendant que d’autres croulaient sous le gibier. Elle s’assit dans le silence, laissant un blanc s’installer, voulant volontairement semer une gêne chez la Lieutenante qui l’observait de ses yeux ambrés. Hautaine, elle ne pu réprimer un ronronnement qui s’échappa de sa gorge. Que répondre devant tant de politesse et de respect ? Le Clan de l’Ombre n’avait pas cette éducation que Croix du Sud trouvait ridicule, alors elle répondit rustrement, comme tout chat de son Clan l’aurait naturellement fait.

« Je sais déjà qui tu es. » Marquant une pause, elle tourna son regard vers ses pattes, en commença une petite toilette, ignorant presque la féline de feu, et continua sèchement, comme si elle n’avait nullement envie de se présenter, détestant toutes ces commodités et banalités d’une discussion entre deux chats qui se rencontraient. « Moi c’est Croix du Sud, de l’Ombre. »

Soudain, elle arrêta de se lécher les pattes, et fixa son regard dans celui de la Lieutenante ennemie. Elles n’avaient rien à se dire, ou en tout cas, Croix du Sud n’avait rien à dire. Elle n’était pas du genre à bavarder avec les autres de toute et de rien, et encore moins avec ceux qui ne faisaient pas partie de son Clan. Alors ne sachant que dire, et peu encline à la conversation, la guerrière grise attendit sans rien dire que l’autre prenne la parole.

__________________________________________

════════════════════════════════════════════════════════



Autre compte : Étoile du Merle.
Revenir en haut Aller en bas
http://horsesouls.forumgratuit.org/
Plume Enflammée
Plumy
avatar

Messages : 404
Date d'inscription : 26/12/2011
Âge : 23

Feuille du Chat
Autre compte: //
Âge : 41 lunes
Description morale et physique:

MessageSujet: Re: « Une place pour les rêves, mais les rêves à leur place. » LIBRE.   Lun 26 Nov 2012 - 21:08



Croix du Sud, Plume Enflammée


« Tu crois au coup de foudre ? - Ouais. - Naîve. »


Une place pour les rêves, mais les rêves à leur place.


J'ai toujours su qu'il était impossible d'aimer quand on était un chat sauvage appartenant à un clan. Il y a bien trop d'histoires et trop de guerres aux alentours. C'est bien triste mais c'est comme ça. Peu d'amour pour une guerre sans merci.

Le gibier se faisait rare, surtout pour le clan de l'Ombre, mais la lieutenante n'en n'avait que faire de leur problème. Elle avait bien d'autres choses en tête. Mais sa curiosité était plus grande que sa conscience si bien qu'elle laissa échapper des mots inaudibles du genre: « Mais ... clan ... nourri ? » De simples mots mais qui n'ont aucun sens tout seul.
Alors que la jeune chatte examinait son interlocuteur, elle observait la maigreur de son corps, on voyait pratiquement ses os puis son squelette d'ici. Plume Enflammée ne préféra rien dire dirigeant ses yeux ailleurs pour ne pas l'a brusquer.
Comme si elle n'était pas là, la jeune femelle se lécha la patte et reprit son regard glacial de tout à l'heure. Quelle politesse à l'état pure, se disait-elle ironiquement.
Cependant la jeune femelle entama ses premières paroles en disant: " Je sais qui tu es. " Mais encore ? C'est bien beau de dire ça, mais à quoi cela peut-il nous avancer ? Elle préféra garder le silence face à cette guerrière au regard froid et dur puis se contenta d'hocher doucement de la tête.
Elle prononça son nom: Croix du Sud. Jolie. Du clan de l'Ombre.. non tu crois ? Plume Enflammée semblait agacer de cette réponse aussi froide et sans coeur. Elle avait toujours su pour elle que le clan de l'Ombre était comme ses charognes. Maintenant elle confirmait son hypothèse. Elle était sans coeur ni même très bien nourri... digne d'une charogne non ? Plume Enflammée chassa ses pensées pour se concentrer plus mûrement sur le sujet. Elle remarqua aussi qu'elle ne parlait pas beaucoup. Elle n'était pas une chatte à entamer ou continuer une conversation. Bien sur il fallait qu'elle croise sa route durant son escapade vers cette cabane. Belle rencontre dîtes moi ! Très ironique comme situation.


« Enchanté. »

Elle se contenta d'un seul mot. Le blanc qui s'était installé tout à l'heure semblait encore s'éterniser sur ce dernier mot qu'elle venait de prononcer en une seule seconde. Quoi dire de plus, elle n'a pas plus le feeling que cette jeune guerrière de l'Ombre. Déjà qu'elle n'aime pas spécialement ce clan.
La lieutenante se concentra pour savoir de quoi parler, mais rien à faire. Que de simples souvenirs lui parvenait jusqu'à elle tel un éclair frappant le sol de plein fouet. Des souvenirs douloureux auquel elle n'aurait pas voulu y revenir. Son père mort à cause de ce clan. C'était une tragédie pour le clan du Tonnerre qui était en deuil à ce moment là. Elle n'était qu'enfant en ces temps là.
Maintenant qu'elle avait grandie, elle savait que dans cette forêt sauvage et sans rancoeur il fallait se battre pour soi et pour son clan. Comme l'aura fait son père et sa mère, elle se battra au péril de sa vie. Même si elle veut se venger du meurtrier de ses parents, elle doit se concentrer sur sa vie et celle de son clan. La protéger et continuer de vivre.


« Puis-je savoir en quelle honneur une guerrière du clan de l'Ombre irait dans cette cabane abandonnée, sans personne avec qui parler ? Juste soi-même et toutes ses vieilleries, à moins que vous parliez aux souris ... »

Son intention n'était surtout pas de la vexer ni même de se moquer d'elle et pourtant cette réplique fit à la jeune guerrière une formation d'attaque qui semblait l'inquiéter au plus haut point. Ce n'était pas vexant. C'était juste pour communiquer, comme ce n'était pas spécialement son fort de communiquer ni même pour elle-même elle posait simplement une question. Cependant, quand on ne connait pas la personne, il vaut mieux plutôt ne rien dire, que de dire une connerie qui pourrait engendrer d'autres conséquences.

Thème par Maguitte2008


════════════════════════════════════════════════════════


Merci ! ♥️

Merci pour la signa Dummy:
 



Autre compte: Vague Étoilée
Revenir en haut Aller en bas
Incarnation du Pendard
Guérisseur •• Clan de l'Ombre
Guérisseur •• Clan de l'Ombre
avatar

Messages : 492
Date d'inscription : 27/03/2013
Âge : 18

Feuille du Chat
Autre compte:
Âge : 18 lunes
Description morale et physique:

MessageSujet: Re: « Une place pour les rêves, mais les rêves à leur place. » LIBRE.   Jeu 15 Aoû 2013 - 3:08

 Je lock.

════════════════════════════════════════════════════════





Merci Les Giiiiiirls ♥:
 




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Une place pour les rêves, mais les rêves à leur place. » LIBRE.   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Une place pour les rêves, mais les rêves à leur place. » LIBRE.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THANATOS ◮ Tu t'es battu, pour les mauvaises raisons, mais tu t'es battu.
» J’embrasse mon rival, mais c’est pour l’étouffer ▬ Colin
» THEME - Une salle pour réviser pitié ! [PV]
» Reculer pour prendre de l’élan, pour pouvoir mieux sauter ; mais à trop reculer on finit par ne plus sauter.
» « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WARRIOR DESTINY• :: ☼ Foutoir ☼ :: RP's Neutres-
Sauter vers: